skip to Main Content
Découvrez Charleroi Autrement

Par cet article, j’avais envie de vous faire découvrir ma ville d’origine, Charleroi en Belgique. Mon petit pays a une superficie de 30 000 km2, soit 60 fois plus petit que le Québec. Je vous laisse donc imaginer la taille de Charleroi… Néanmoins, cet endroit est un lieu où je me sens chez moi, heureuse et où vivent tous mes amis. En cette période de grand froid et loin de mes proches, j’avais envie de rendre hommage à cette ville et de vous donner (pourquoi pas) envie de visiter ce lieu lors de votre futur voyage en Europe.

Ce qu’il faut comprendre : le contexte historique

Charleroi était réputé après la Seconde Guerre Mondiale pour son industrie lourde : le métal, le fer, le verre… Notre plus grande fierté étaient nos mines de charbon. D’ailleurs Charleroi est surnommé le Pays Noir à cause de cette activité industrielle. Malheureusement, les heures de gloire de cette industrie sont dépassées, les bourgeois quittent la ville pour un environnement plus vert et Charleroi devient une ville en friche.

Pourquoi je défends autant mon Pays Noir ? En 2020, cette ville a pu se relever grâce à son bourgmestre (similaire au maire), Paul Magnette, et à la construction d’un centre commercial ; Rive Gauche. Cet événement a pour moi été le déclencheur de la création d’une ville nouvelle.

L’architecture carolo, mes coups de cœur 

Musée de la photographie 

© Gilbert Fastenaekens from archdaily

Ce musée prend place dans un ancien carmel. Aujourd’hui, il est un des plus importants musées de photographie d’Europe avec une superficie de 600m2 et 80 000 photographies dont plus de 800 sont en exposition permanente. Inauguré en 1987, cette bâtisse a un charme par son histoire et son architecture. Elle est construite autour d’une cour intérieure qui apporte un esprit serein à la visite.

© Gilbert Fastenaekens from archdaily

Récemment, une annexe a été ajoutée pour le plus grand bonheur des amoureux d’architecture et de photographie. Ce lieu se modernise et s’agrandit avec de nouvelles salles d’exposition et un coin café pour une petite pause gourmande après la visite. Les musées carolos sont abondants mais le Musée de la photographie reste un incontournable.

© Gilbert Fastenaekens from archdaily

Librairie Molière

Ce lieu est un endroit immanquable à Charleroi. Cette librairie est une pépite pour tous les amateurs de littérature. C’est d’ailleurs à cet endroit que j’allais chercher l’ensemble de mes livres scolaires. Quand on partait en vacances avec famille, passer chez Molière était obligatoire pour trouver des informations sur le pays en question mais surtout pour nous trouver des romans de plage.

©Carolographie

©charleroienphoto

Historiquement parlant, ce bâtiment était le bureau central des télégraphes à Charleroi. La tour de 45 mètres de hauteur surmontée d’une toiture en bulbe domine à l’époque les bâtiments de la Ville-Basse pour permettre la bonne transmission des télégraphes sur le territoire de Charleroi.

 

 

 

©Carolographie

Quand je me promène dans la ville, c’est un bâtiment qui attire l’œil car il est unique en son genre. Actuellement sur la Place Verte, la place qui est le centre de la Ville-Basse, c’est le seul édifice qui possède une architecture datant du 20e siècle.

 

 

 

 

La tour Bleue

©architector

Appelée la tour de la police par ses habitants, ce sont les gardiens de l’ordre qui ont pris possession du bâtiment. La tour a été dessinée par le célèbre architecte Jean Nouvel. Le but de la construction était qu’elle soit passive. C’est pourquoi elle est pourvue d’une ossature extérieure en bois. L’avantage est l’isolation et l’étanchéité à l’air que ce matériau procure. Le bois est ensuite recouvert de briques bleues pour donner cet aspect brillant à la tour et rappeler la couleur de la police. Avec le beffroi de Charleroi, c’est la plus haute tour de la ville.

 

 

 

Quand on entre au Pays Noir, notre regard porte directement sur cette architecture peu commune. Elle ne fait pas l’unanimité auprès de la population qui ne voit pas l’intérêt ou ne la trouve pas élégante. Je peux les comprendre mais grâce à cette tour, cela permet facilement d’associer la ville à un bâtiment design.

©Filip Dujardin from archdaily

Passage de la bourse

©pinterest.fr

Ce passage est construit au 19e siècle et s’inspire du style néoclassique. On parle du passage de la Bourse car il menait à cette époque à la bourse du commerce et de l’industrie. Le Passage est un lieu privilégié des amateurs d’art, de musique et autres divertissements où s’installent boutiques, cinéma, librairie, imprimerie… Elles ressemblent en quelque sorte aux Galeries de la Reine à Bruxelles.

 

 

 

©tripadvisor

Ce passage couvert courbé est d’une beauté incomparable. Sa verrière illumine le lieu et est d’ailleurs classé depuis 1990. Par contre le passage a perdu de sa splendeur à cause de la restructuration de la ville. Les boutiques ont quitté le lieu qui n’était plus assez intéressant.

Heureusement, peu à peu certains commerces croient à nouveau en ce lieu et

 décident de s’y installer. Vous retrouverez actuellement un café-bouquinerie, une bijouterie, un restaurant de tapas ou encore un barbier.

 

 

La maison dorée

© Carolographie

Charleroi regorge de maison style Art Nouveau. Généralement discrètes, on ne soupçonne pas le potentiel qui se cache derrière ses façades. Cachée dans une rue tranquille du centre-ville, La Maison dorée elle est la première œuvre architecturale d’Art nouveau à Charleroi. Construite par l’architecte Alfred Frère en 1899 et décorée de sgraffites, elle est aujourd’hui devenue la Maison de la Presse. J’ai eu la chance d’y entrer et c’est tout aussi spectaculaire et prestigieux que la façade.  On retrouve des éléments inspirés du style néo renaissance dans la salle de séjour, mêlées à des influences Art nouveau dont les vitraux du jardin d’hiver.

Malgré sa réputation parfois controversée, Charleroi, j’en suis certaine, deviendra une destination à la mode dans les prochaines années à venir.

 

Découvrez d'autres articles

– Amélie

Pourquoi se définir comme une passionnée de décoration sans connaitre les fondements du design ? Chez Skedio, j’ai appris que derrière chaque objet se cache une histoire. Mon but est de vous la faire découvrir.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *